Réforme du travail : vers la fin des emplois aidés ?

publié le 25/08/2017
La ministre du Travail a réitéré début août à l'Assemblée nationale, sa volonté de réduire les emplois aidés, jugés trop coûteux et pas assez efficaces. La possible diminution du nombre de contrats, subventionnés en partie par l'Etat, inquiète les personnes handicapées et les associations qui les représentent.

Pour la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, : "ces emplois sont très couteux, ils ne sont ni efficaces dans la lutte contre le chômage, ni un tremplin pour l'insertion professionnelle. L'année 2017 comprend 293 000 contrats aidés pour un coût de 2.8 milliards d'euros. Ces emplois aidés sont principalement utilisés par les collectivités locales et les associations, le gouvernement n'a pas annoncé à quel point il entend les réduire".

Cette diminution inquiète en particulier l'Association des paralysés de France, alors que plus de 10% des contrats aidés bénéficient à des personnes en situation de handicap. Le directeur adjoint de l’APF, Patrice Tripoteau demande au gouvernement d'apporter des réponses avant de modifier le dispositif actuel. En effet, il rappelle que 50 000 personnes en situation de handicap sont aujourd’hui au chômage.

Sur franceinfo, Nicolas, technicien de maintenance via un contrat aidé témoigne de son inquiétude : « Si les employeurs n’ont pas de subventions pour l’embauche des handicapés, je pense que je vais retomber dans la galère de recherche d’emploi. »
 
Plus d’infos : http://www.francetvinfo.fr/sante/handicap/diminution-des-contrats-aides-nicolas-handicape-redoute-de-retomber-dans-la-galere_2336037.html