Handicap : une priorité du quinquennat

publié le 26/06/2017
Alors que 12 millions de Français sur 65 millions sont touchés par le handicap, la Secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées présente une communication intitulée « Handicap : une priorité du quinquennat ».

"Nous devons changer le regard de la société sur le handicap, vaincre les appréhensions et lever les obstacles. Nous devons relever le défi d’une société accessible, fraternelle et solidaire, qui facilite la vie au quotidien au lieu de segmenter, et qui rend possible au lieu de contraindre".


Cet objectif a guidé la décision de placer le secrétariat d’Etat chargé des personnes handicapées auprès du Premier ministre. Une preuve de la priorité que le Gouvernement entend donner aux besoins des personnes en situation de handicap dans l’ensemble de ses réformes, notamment sur l’emploi des travailleurs handicapés.

C’est en partant des besoins individuels, de l’expertise des personnes en situation de handicap et de leurs proches, que le gouvernement souhaite bâtir des solutions collectives. Dans le compte rendu du Conseil des ministres du 7 juin dernier, différents axes liés au handicap sont abordés, parmi eux :
 
  • « Apporter des solutions garantissant une rentrée scolaire fluide pour les enfants concernés dès septembre 2017.
     
  • Mieux accompagner les personnes avec autisme avec le 4ème plan « autisme » qui sera lancé le mois prochain.
     
  • Revaloriser l’allocation adulte handicapé de 100 euros par mois.
     
  • L’effort qui sera fait en faveur de l’apprentissage, ainsi que celui pour la formation des demandeurs d'emploi devra pleinement bénéficier aux personnes en situation de handicap.
     
  • Des incitations à l’embauche des personnes handicapées, parmi lesquelles le déploiement effectif des services d'emploi accompagné. L’embauche des personnes en situation de handicap ne doit plus être perçue comme une contrainte, mais comme une opportunité pour faire vivre la société du travail pour tous.
     
  • Le regard sur la personne handicapée, la reconnaissance de ses compétences, ne changera que si nous donnons toute sa place à la personne handicapée, et favorisons sa visibilité dans les médias.
     
  • En matière de transports comme en matière de logement, c’est l’amélioration de la vie quotidienne de chacun qui doit être poursuivie.
     
  • Le Gouvernement s’engage également pour l’accessibilité des services publics numériques pour tous. Il soutiendra également l’innovation technologique pour les personnes en situation de handicap. »
 

Le gouvernement terminera finalement le recensement de ses engagements par cette déclaration : « La politique du handicap du Gouvernement repose sur une responsabilité collective qui nous engage tous. »
 



Pour voir l'article dans son intégralité rendez-vous sur http://www.gouvernement.fr/conseil-des-ministres/2017-06-07